Tuesday, June 24, 2008

Voix intérieure

"Je ne demande à personne de me suivre. Chacun devrait rester à l'écoute de sa petite voix intérieure et agir en conséquence; et, si l'on n'a pas d'oreilles pour écouter, il ne reste plus qu'à faire de son mieux. En aucun cas, il ne faut imiter les autres comme un mouton."

Mohandas Gandhi, Tous les hommes sont frères, chapitre "En guise d'autobiographie".

Le sujet n'a rien à voir (quoique si nous écoutions un petit peu plus nos voix intérieures, cela aiderait), mais je vous recommande de lire ce texte (Si Gandhi était encore parmi nous) d'un journal indien traduit en français sur le site de Courrier International (merci Davy pour m'avoir envoyé cet article).

4 comments:

Davy said...

j'aurais tendance à penser qu'on possède plusieurs voix intérieures, ange et démon par ex. mais cela peut être plus biaisé.
Je pense que le message est surtout : "faites des choix, ne vous laissez pas dicter votre comportement par d'autres parce que vous avez peur de décider"

Cedric said...

oui, mais on possède aussi une conscience qui devrait nous permettre de différencier les différentes voix intérieures et de n'écouter que la bonne. Par exemple lorsque je vois dans un magasin les nouveaux caméscopes qui viennent de sortir, avec des zooms toujours plus puissants, des mini-DVDs ou des disques durs, un petite voix me dit: "c'est génial, tu devrais en acheter un", mais en même temps une autre voix me dit: "en as-tu vraiment besoin ? Celui que tu as déjà ne te satisfait-il pas pour ce dont tu t'en sers ?". Il ne tient qu'à moi d'écouter la bonne voix, au lieu de suivre comme un mouton les voix de la publicité qui nous bombardent les oreilles en permanence.

Daniel said...

oui tu ferais mieux d'écouter ma voix : quitter ce magasin et ne l'acheter qu'une fois rentré sur Discounteo !

Cedric said...

je n'y manquerai pas, quand le mien sera cassé et que la réparation coûtera plus cher qu'en acheter un nouveau (encore une abbération de notre économie qui ne comptabilise pas la valeur des matières premières fournies par la nature, mais uniquement le prix du travail humain).